Eric Gibon



Eric Gibon
Mon nom est Eric Gibon et je suis français d´origine, vivant depuis 21 ans en Autriche, près de Vienne. Je suis marié avec une autrichienne et j´ai trois enfants adorables.

J´ai fait connaissance avec le chamanisme il y a quelques années, lorsque ma femme Lisa et moi avions décidé d´organiser avec mon vieil ami de fac, Martin Brune, devenu praticien chamane entre temps, un stage de découverte à Vienne. Au départ, je ne savais pas trop quoi penser du chamanisme. Il faut dire que les considérations spirituelles ne m´avaient pas trop intéressé jusque là et, en tant qu´ingénieur, j´avais plutôt des réserves à ce sujet. Mais Martin m´a initié à un savoir énergétique fascinant et j´ai vite su que cette discipline ne me lâcherait plus.

Après avoir suivi plusieurs séances et voyages chamaniques, j´ai observé de profonds changements dans le monde autour de moi et surtout, j´ai pu me libérer d´un lest qui me pesait depuis longtemps: Mon obsession de ne pas assez réussir dans ma vie, 
mon insatisfaction chronique à force de négliger mes propres desseins et mon angoisse de ne pas être apprécié par d´autres. De plus, j´ai compris que les maux et les difficultés que je rencontrais étaient bien propres à moi-même et non pas le fruit du hasard.

« Le monde qui t´entoure est ton miroir, le hasard n´existe pas.»

J´ai donc suivi promptement la formation proposée par le Shamanic Healing Institute à Cologne et ce savoir fantastique ne me lâche plus depuis. Dans ce travail, les compromis n´existent pas et je suis enthousiasmé de pouvoir aider d´autres personnes à entamer leur propre "voyage" de guérison.

De plus, je participe à la diffusion de ce savoir. C´est ainsi que je propose des
stages de découverte, dans le but d´intéresser plus de monde à cette médecine si simple et pourtant efficace. Enfin, je pense qu´il faut aider les chamanes modernes à s´établir avec leur passion.

Leur métier doit être reconnu et valorisant dans notre société occidentale. En effet, pourquoi le réserver aux gourous, s´il peut être appris par tous ceux qui ont la passion d´aider autrui?

Aussi, je trouve qu´il y a suffisamment de place dans chaque grande ville pour des centaines de chamanes. Quand je pense à la quantité de médecins que nous avons à Vienne …

C´est ça, ma vision!

Eric Gibon